D’Altkirch à Kouroussa…

  • Encore un article dans le journal L’Alsace, du 6 mars 2010 (auteur Jérôme Gil).

    Quinze établissements scolaires, soit 5 158 élèves, de la ville de Kouroussa (Guinée) bénéficieront de la
    collecte de matériel scolaire réalisée par les élèves du lycée Jean-Jacques Henner.

    Les élèves du collège et du lycée de Kouroussa attendent avec impatience le matériel collecté par les jeunes du lycée Jean-Jacques Henner. DR

    À l’origine de ce projet, la rencontre entre un professeur, Hervé Lefebvre, et Mamadi Keita, citoyen Suisse d’origine
    guinéenne.

    « Mamadi Keita est venu en Suisse il y a une quarantaine d’années pour y faire ses études. Il s’y est installé. Depuis, il
    envoie régulièrement du matériel à son pays d’origine », explique Hervé Lefebvre, professeur de physique-chimie au
    lycée Jean-Jacques Henner d’Altkirch.

    Alors quand un jour, il lui a confié que dans nos écoles, on jetait généralement le matériel qui n’était plus utilisé, l’idée
    était lancée : « J’ai donc parlé de cette idée de collecter du matériel scolaire au proviseur du lycée, Jean Joseph Feltz,
    qui nous a alors proposé d’en faire un projet d’école. C’est parti comme ça », confie l’enseignant qui l’a alors proposé à
    ses élèves de la seconde G dont il est le professeur principal.

    Une fois que les élèves du lycée Jean-Jacques Henner auront récolté suffisamment de matériel scolaire pour remplir un
    conteneur de 33 m3 (lire par ailleurs), Mamadi Keita se chargera alors de superviser la réception du matériel dans la
    capitale Conakry puis son acheminement dans son pays d’origine.

    Pas grand-chose dans les salles de classe

    « C’est lui qui va gérer tout ça sur place. C’est indispensable d’avoir là-bas un relais qui connaît le pays, les autochtones
    et leurs habitudes. Il se chargera de récupérer le chargement, de l’acheminer jusqu’à Kouroussa mais également de le
    distribuer sur place », indique Hervé Lefebvre qui devra, sous réserve d’obtenir un visa, se rendre lui-même en Guinée
    au mois d’avril pour se « rendre compte sur place des difficultés ».

    Car pour l’heure, il ne sait de la situation réelle de la Guinée que ce que lui en a dit son ami ou ce qu’il a pu en voir sur
    les photos. Suffisant néanmoins pour comprendre les besoins.

    « On se rend compte qu’ils n’ont pas grand-chose dans les salles de classe. On peut tout leur offrir car ils n’ont rien.
    Même les livres qui nous paraissent abîmés sont utiles ».

    D’ici là, Mamadi Keita aura déjà recensé les classes susceptibles de recevoir le matériel venu de France. Car malgré
    l’ampleur de la collecte, il n’y en aura pas pour tout le monde.

    En effet, Kouroussa, petite ville d’Afrique de l’ouest de 10 000 habitants située en Haute Guinée (dans la région de
    Kankan) à quelque 500 km de la capitale Conakry, compte actuellement 14 écoles primaires publiques, un collège et un
    lycée.

    Ce sont donc, au total, 102 (70 dans le primaire, 17 en collège et 15 en lycée), soit 5 158 élèves (2 766 dans le primaire,
    1 733 au collège et 659 au lycée) qui bénéficieront de la collecte des élèves du lycée altkirchois.

2 Comments

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • keita

    6 novembre 2010

    je suis trés heureux d’mavoire lire cette site car je suis enfant de kouroussa (sangbaralla )tout vos bien sont fait pour nous les aventures et nous contons beaucoups sur vous a trasformer notre kouroussa.
    mon veux est de faire encore de plus pour qu’ont nous voix de plus .
    Mohamed keita depuis benin cotonou

  • koivogui

    3 février 2014

    ça me fait un grand plaisir de voir cette photo,surtout un endroit que j’ai passer tout mon enfance j’espers bien qu’on aura des vrai donnateurs pour notre kouroussa francis koivogui depuis paris