Bienvenue

  • Qui ne connaît pas Kouroussa ? Comment présenter Kouroussa ?
    On a que l’embarras du choix. En effet par où, par quoi commencer ?
    Qui ne connaît pas le Niger ?
    Qui ne connaît pas René Caillié ?
    Qui ne connaît pas le « Djembé » ? Qui ne connaît pas le « Dounoun’ba », appelé aussi la danse des hommes forts ?
    Qui ne connaît pas « L’enfant noir » ?

    Évidemment, pour faire moderne, on pourrait donner les coordonnées GPS : il paraît que c’est 10°39’11.16’’N 9°53’32.62’’W.
    Je préfère présenter Kouroussa en répondant aux questions précédentes.

    Kouroussa est la première grande ville située sur les berges du fleuve Niger, le mythique fleuve africain. C’est dans cette ville que René Caillié, le célèbre explorateur français dans son voyage vers Tombouctou, a vu pour la première fois en 1827 le Djoliba, autre nom du Niger en Malinké.

    Kouroussa est la capitale du Hamana, la patrie incontestée du Djembé, le noble nom du tamtam. Le Dounounn est cette musique qui, vous résonne dans les tripes, vous soulève les pieds et vous entraîne dans la danse sans devoir passer par des années d’apprentissage dans une académie: il suffit de se laisser entraîner par le rythme. Dans toutes les grandes villes occidentales on trouve aujourd’hui une école de Djembé.

    Kouroussa se conjugue avec culture, au passé comme au présent. Les griots du Fadama sont les dépositaires des archives orales du Manden, le grand empire du Mali.

    Kouroussa doit sa réputation à ses fils qui se sont illustrés, et s’illustrent encore, dans tous les domaines de la société guinéenne : la politique, l’administration, l’enseignement, la santé, l’armée, la police, etc. De tout temps la contribution de la région de Kouroussa à la création artistique mandingue est considérée comme de première importance. Certains de ses fils se sont essayés à la littérature. Ainsi, beaucoup de petits écoliers africains francophones se souviennent avec nostalgie de « L’enfant Noir ». Evidemment c’est de Kouroussa dont il s’agit.

    Bref, pour ceux qui désirent plus et mieux connaître Kouroussa il faut la visiter en commençant par ce site qui est dédié aux ressortissants (kouroussakalou) et amis (kouroussatérilou) de Kouroussa.

    Vous êtes les bienvenus.

    Nanténin Mamadi KEITA dit Mamadi 4
    Actuellement à Bâle/Basel sur le Rhin/Rhein

Leave a Reply!

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *